LAboratoire de Spectrochimie Infrarouge et Raman – UMR 8516
random_3
  • Français
  • English
  • Spanish

Soutenance de thèse de Sara Scolaro

Effet de l’humidié et des molécules tensio-actives sur la capture du dioxyde d’azote (NO2) par le chlorure de sodium (NaCl). Etude cinétique et analyse de surface

Des études cinétiques et des analyses de surface ont été effectuées sur la réaction multiphasique entre le gaz NO2 et des cristaux de NaCl en présence de molécules tensio-actives sous air humide. Ces études de laboratoire contribuent à la validation de processus de chimie atmosphérique suggérés par des campagnes de mesures sur des aérosols d’origine marine. Depuis des millénaires les vents provoquent des vagues à la surface des mers et des océans qui propulsent de nombreuses gouttelettes d’eau de mer dans la troposphère. Ces gouttelettes se déshydratent partiellement et forment l’aérosol marin. L’aérosol est constitué de particules de taille micrométrique comportant essentiellement du NaCl et de nombreux composés mineurs dont des acides gras (stéarique, oléique). Les concentrations en particule peuvent dépasser 20 µg/m3 dans l’air des zones côtières. Des quantités énormes d’oxydes d’azote NOx (x =1, 2) sont émisses actuellement par les transports et le chauffage. Les concentrations en NOx peuvent dépasser 100 µg/m3 dans les zones fortement anthropisées. La cinétique de la réaction multiphasique montre que la capture de NO2 par NaCl est favorisée par une forte humidité de l’air. Par contre un revêtement d’acides gras réduit peu la production de NaNO3 et l’émission de NOCl. Les études de surfaces par microimagerie Raman polarisée et microscopie à force atomique (AFM) mettent en évidence les processus de précipitation et de migration de surface dans la production de nanocristaux de NaNO3 et du faible rôle protecteur des molécules tensio-actives. Le passage de masses d’air d’origine marine dans des zones fortement urbanisées a des impacts négatifs sur la qualité des eaux continentales par des pluies chargées en nitrates et sur la qualité de l’air par des dégagements de gaz chlorés.

La soutenance aura lieu le 05.11.2009 à 14h00
Université Lille 1, Amphithéâtre CERLA
Télécharger le fichier pdf